Connexion

Articles récents:

Une fontaine aux armes Roquefeuil en vente à la galerie Andrée Macé.

Fontaine aux armes Roquefeuil


La Galerie Andrée Macé, sise au 266 rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris VIIIe, met en vente une fontaine qu’elle vient de restaurer et sur laquelle sont sculptées les armes Roquefeuil.

Cette fontaine était installée dans la cour du château de Grandval sur la commune de Teillet, dans le Tarn. Elle était alimentée par un aqueduc captant l’eau d’une source située dans la montagne voisine. Ce château a brûlé en 1944 pendant l’occupation allemande et ses ruines sont désormais en partie noyées dans les eaux du barrage de Rasisse.

La fontaine avait été offerte par le dernier propriétaire de Grandval à celui qui l’a vendue à la Galerie Andrée Macé.

Elle peut être datée de la première moitié du XVIIème siècle par les blasons qui sont représentés et qui sont ceux des familles Roquefeuil , d’un côté,  et La Forêt, de l’autre.

Détail de la fontaine aux armes Roquefeuil

Après avoir appartenu à la famille Caudière, Grandval passe par alliance, au milieu du XVIème siècle,  à la famille Roquefeuil, qui en restera propriétaire de 1540 à 1632, de la manière suivante.

Antoine de Roquefeuil (1565-1651), fils de Charles de Roquefeuil et de Françoise de Caudière se marie deux fois :

  • une première fois avec Marthe de Berbiguier d’Arpajon, d’où un fils Antoine Guyon de Roquefeuil (1595-1667)
  • une seconde fois avec Marie de La Forêt, veuve de Christophe d’Urfé, d’où deux enfants : Louis (1604-1680) et Gabrielle (1609-1684).

Par le mariage de Gabrielle de Roquefeuil avec Louis de Roquefort (1605-1684), en 1630, Grandval passe à la famille Roquefort.

Philippe-Edouard Grardel

Commentaires clos.